Recherche rapide :
Inclure biographie, remarques, etc.
 
Discology

Présentation de ma collection
de CD et vinyles (33 tours et 45 tours)


IRON BUTTERFLY

Formation : 1966 (51 ans)
Pays d'origine : Etats-Unis

Iron Butterfly est un groupe de rock psychédélique américain créé en 1966 à San Diego, sur la côte ouest des États-Unis. Surtout connu pour sa chanson de 17 minutes In-A-Gadda-Da-Vida, parue en 1968, il est parfois considéré comme un précurseur du heavy metal.

Iron Butterfly signe chez Atco Records (une division d'Atlantic Records) en 1967 et enregistre son premier album, Heavy, durant l'année. Le groupe est alors composé de Doug Ingle (chant et claviers), Ron Bushy (batterie), Jerry Penrod (basse, chant), Darryl DeLoach (chant, guitare, percussions) et Danny Weis (guitare).

Après la sortie de Heavy, Penrod, DeLoach et Weis quittent le groupe. Ingle et Bushy sont rejoints par Erik Braunn (guitare) et Lee Dorman (basse) pour le second album du groupe, In-A-Gadda-Da-Vida, qui paraît en juillet 1968. La longue chanson-titre est portée par un riff entêtant qui sert de base à des solos de guitare, d'orgue et de batterie. Malgré un son médiocre (la chanson aurait été enregistrée pendant un tour de chauffe), une version abrégée paraît en single et devient no 30 aux États-Unis. L'album reçoit un accueil triomphal et bat des records en étant vendu à 8 millions d'exemplaire en une seule année. En tout, l'album s'est vendu à 30 millions d'exemplaires et devient plusieurs fois disque de platine. Malgré ces chiffres impressionnants, à l'exception de Doug Ingle, qui détient les droits sur le morceau, il semble que la plupart des musiciens du groupe n'aient pas fait fortune. La pop music découvrait les ventes massives.

L'album suivant d'Iron Butterfly, Ball (1969), est à son tour un succès, se classant 3e aux États-Unis. Sur l'album suivant, Erik Braunn est remplacé par deux guitaristes, Mike Pinera et Larry « Rhino » Reinhardt. Le groupe ne parvient pas à confirmer son succès ; son quatrième album, Metamorphosis (1970), précède de peu une première séparation en 1971.

Iron Butterfly se reforme autour de Ron Bushy et Eric Braunn en 1974. Cette nouvelle incarnation publie deux albums studio, Scorching Beauty (1974) et Sun and Steel (1975) avant de se séparer à nouveau. Lee Dorman reprend à son compte le groupe à partir de 1977, donnant des concerts avec divers musiciens, dont certains ex-membres d'Iron Butterfly. Le quatuor d'In-A-Gadda-Da-Vida s'est réuni en 1988 à l'occasion du 40e anniversaire d'Atlantic Records.

Compilations et participations

©2005-2017 Discology - Tous droits réservés
 Administration - accès réservé